1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Vols vers l’Algérie : les compagnies étrangères pointées du doigt
Compagnies Aériennes

Vols vers l’Algérie : les compagnies étrangères pointées du doigt

Vingt jours après la réouverture partielle des frontières, beaucoup de confusion entour l’organisation des vols de et vers l’Algérie. Devant l’opacité entretenue par les compagnies étrangères, les clients sont victimes de la confusion entre les vols réguliers et les vols commerciaux qui entrent dans le cadre de la réouverture des frontières.

Depuis quelques jours, les publications sur Facebook se multiplient au sujet d’annulations de vols des compagnies étrangères en Algérie. Beaucoup d’Algériens qui avaient réservé des billets ont reçu des e-mails de la part des compagnies leur notifiant l’annulation de leur vol.

Billets d’avion :  Samir Chaabna met en garde la diaspora

Ce qu’il faut savoir c’est que ces réservations concernent les vols réguliers habituellement opérés et non pas les vols commerciaux qui entrent dans le cadre de la réouverture des frontières.

Alerté par cette situation, l’ancien député de l’émigration, Samir Chaabna, a mis en garde la communauté algérienne à l’étranger contre l’achat des billets des vols réguliers. « N’achetez pas les billets auprès des compagnies aériennes étrangères », écrit-il sur sa page officielle sur Facebook.

L’ancien député rappelle le programme de vols des compagnies aériennes étrangères sur lesquels on peut éventuellement acheter des billets : Air France (Paris – Alger, jeudi 24 juin), Transavia (Paris – Oran, jeudi 24 juin), Lufthansa (Francfort – Alger, tous les samedis), Alitalia (Rome-Alger, tous les vendredis), Turkish Airlines (Istanbul – Alger, tous les jeudis) et Tunisair (Tunis-Constantine, tous les jeudis).

Dans l’euphorie de l’annonce de la réouverture des frontières pour le 1 juin, ils ont été nombreux à avoir pris les devants et ont acheté des billets pour des vols sur des compagnies aériennes étrangères sans savoir que les vols mis en vente n’allaient pas être opérés car il s’agit des programmes des vols réguliers.

Beaucoup d’entre eux sont tombés dans ce piège et se retrouvent maintenant dans une situation délicate notamment les familles qui ont déboursé des sommes assez importantes.

Les compagnies étrangères entretiennent le flou

Les compagnies aériennes portent une grande responsabilité dans cette situation. Illustration de cette confusion, un lecteur nous a contacté pour nous informer que le vol Air France Roissy Charles de Gaulle – Alger du 24 juin a été annulé.

Il a reçu ce message de la part de la compagnie française : « Nous vous informons que votre vol AF1554 du 24JUN entre PARIS et ALGIERS est annulé et malheureusement nous ne sommes pas, à ce jour, en mesure de vous proposer un autre vol ». 

En fait, il ne s’agit pas du vol prévu dans le cadre de la réouverture des frontières (AF4144) mais le fait que les deux vols ont été programmés le même jour a certainement induit le lecteur en erreur.

Mettre en vente des vols alors qu’on sait qu’ils ne vont pas être opérés est une politique sciemment adoptée par les transporteurs pour renflouer leur trésorerie.

Ne pas réserver pour juillet et août vers l’Algérie

Les compagnies aériennes auraient pu expliquer clairement à leurs clients que les vols mis en vente ne sont pas concernés par la réouverture des frontières d’autant plus que les autorités algériennes ont dès le début notifié aux compagnies qu’elles allaient être soumises au même nombre de vols qu’Air Algérie.

De leur côté, les voyageurs vers l’Algérie devraient se renseigner pour savoir si le vol sur lequel ils souhaitent réserver sera opéré ou non. Actuellement, la règle est simple : il faut éviter de réserver pour juillet et août. Aucun programme de vols n’a encore été validé par les autorités algériennes.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus