1. Accueil
  2. Divers
  3. Voyage Algérie : comment transporter un drone dans ses bagages ?
Divers

Voyage Algérie : comment transporter un drone dans ses bagages ?

Si vous envisagez de ramener un drone de loisirs dans vos valises pour votre prochain voyage vers l’Algérie, sachez que cela peut vous poser quelques tracas.

En voyage en Algérie, on ne peut pas emporter un drone, même le plus petit qu’il soit, comme on emporte une chemise dans sa valise. Considéré comme un objet sensible, les douanes algériennes sont assez strictes sur ce sujet.

« Comment faire transporter un drone de loisirs en Algérie ? »

Sur Facebook, une internaute s’interroge sur la procédure à suivre pour transporter un drone lors de son prochain voyage vers l’Algérie. « Comment faire entrer un drone de loisirs en Algérie, comment avoir des contacts ou une autorisation pour l’utiliser pour un petit séjour touristique », se demande la jeune femme.

Si sur le site des douanes, le drone n’est pas cité nommément parmi les produits interdits à l’importation, il requiert néanmoins des autorisations, informent des sources à l’aéroport d’Alger.

Sans ces autorisations, il vaut mieux éviter de transporter un drone vers l’Algérie. Cela peut entraîner des tracas avec les services des douanes et de police à l’aéroport. Tout comme les caméras, les drones sont considérés comme des appareils sensibles.

C’est possible mais sous conditions

« Lorsque le dédouanement n’est permis que sur présentation d’une autorisation, certificat ou après accomplissement de formalités particulières, la marchandise importée ou destinée à l’exportation doit être considérée comme prohibée quand elle n’est pas accompagnée d’un titre, d’un certificat ou d’une autorisation régulières ; elle est présentée sous le couvert d’une autorisation ou certificat non-applicable ; les formalités particulières n’ont pas été régulièrement accomplies », expliquent les douanes algériennes sur leur site officiel.

Les autorisations sont accordées nominativement au voyageur. Il est impossible de faire passer l’objet sujet à ce document avec le nom d’une autre personne, préviennent les douanes.

« Les autorisations et les certificats précités ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’un prêt, d’une cession à titre gratuit ou onéreux, et d’une manière générale, d’une transaction quelconque de la part des bénéficiaires auxquels ils ont été nominativement accordés », peut-on lire sur le site officiel.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus