1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyage en Algérie : ce qu’on peut transporter dans ses bagages
Voyages et Tourisme

Voyage en Algérie : ce qu’on peut transporter dans ses bagages

De nombreuses saisies se font actuellement dans les aéroports et les ports algériens par les services de douanes.

Si certains voyageurs algériens ont conscience de l’illégalité de leurs actes, d’autres peuvent se méprendre quant aux articles et aux sommes financières qu’il est autorisé de prendre avec soi à la sortie ou à l’entrée du territoire. Voici ce que vous devez savoir avant de voyager de ou vers l’Algérie.

Règles à observer lors de son entrée en Algérie 

Selon le site officiel de la douane algérienne, il est permis de ramener avec soi des articles neufs ou en cours d’usage, dont le voyageur peut avoir raisonnablement besoin pour son usage personnel durant votre voyage.

Néanmoins, il est interdit d’importer ou d’exporter des marchandises à des fins commerciales. En effet, de nombreux articles sont exclus du bénéfice de la taxation forfaitaire lorsque leur nombre et quantité dépassent les besoins du voyageur notamment les :

-Effets vestimentaires;

-Produits cosmétiques ;

-Bijouterie de fantaisie;

-Produits alimentaires pour la consommation humaine ou animale ;

-Meubles et leurs parties;

-Pneumatiques ;

-Téléphones mobiles.

Toujours selon le site de la douane algérienne, l’importation d’or, d’argent et de platine est limité à 100 grammes par passager.

Règles à observer à la sortie d’Algérie

Les Algériens peuvent exporter leurs objets et effets personnels sans aucune formalité douanière à l’exception :

-Des titres, notamment les actions et les obligations émises par les entreprises publiques ou privées, les bons de caisse et les bons de trésor.

-L’exportation d’or (ne doit pas excéder 150 grammes).

-L’exportation d’objets représentant un intérêt national aux plans de l’histoire, de l’art ou de l’archéologie, y compris les véhicules anciens

-L’exportation de corail à l’état brut ou semi-fini.

-Les animaux des espèces protégées, sauf animaux accompagnés d’un carnet CITES.

Algérie : les marchandises interdites à l’importation et à l’exportation

Certains produits sont strictement prohibés à l’importation ou à l’exportation par les autorités algériennes. Ainsi, on peut citer :

-Les armes en tous genre et leurs munitions;

-Les stupéfiants;

-Les véhicules de transport de marchandises légers importés ou exportés temporairement dans le cadre d’une opération non commerciale ;

-Motocyclettes et vélos usagés ;

-Matériels électroménagers usagés ;

-Meubles usagés ;

-Tous objets portant atteinte aux bonnes mœurs ou à la moralité.

Voyage en Algérie : quelles sont les sommes en devises autorisées ?

Les voyageurs sont soumis à l’obligation de déclarer auprès du bureau des douanes, à l’entrée et à la sortie du territoire national, les billets de banque qu’ils importent ou exportent et dont le montant est égal ou supérieur à une certaine somme.

Pour les voyageurs au départ d’Algérie :

  • Sans déclaration : 1.000 euros pour les nationaux et 5.000 euros pour les étrangers
  • Le voyageur peut faire sortir d’Algérie jusqu’à 7.500 euros à la condition de présenter une attestation bancaire prouvant que la somme a été retirée d’un compte en devises en Algérie.

Pour les voyageurs entrant en Algérie :

  • Aucune limite d’importation, mais pour les sommes dépassant les 1.000 euros, une déclaration douanière est obligatoire.
La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus