1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : l’opération de rapatriement sera fortement réduite
Air Algérie

Air Algérie : l’opération de rapatriement sera fortement réduite

L’apparition d’une nouvelle souche de coronavirus et la forte hausse des contaminations enregistrées ces derniers jours en Europe inquiètent les autorités algériennes. Depuis fin décembre, l’Algérie connait une nouvelle phase de stabilité sanitaire, avec moins de 300 contaminations quotidiennes. Les autorités souhaitent la préserver.

« Nous sommes en situation de stabilité, il faut la préserver. Les opérations de rapatriement, c’est une nécessité absolue, mais une reprise des vols à l’international est pour le moment inenvisageable », a expliqué Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique en charge de la lutte contre le covid-19 en Algérie, dans un entretien à visa-algerie.com.

Les autorités algériennes ont décidé d’aller plus loin qu’un simple report de la reprise des vols réguliers. Selon nos informations, l’opération de rapatriement en cours n’ira pas à son terme, prévu le 31 janvier prochain. Elle sera suspendue dès le 17 janvier.

Air Algérie : un seul vol sera maintenu après le 17 janvier

Un seul vol quotidien sera maintenu jusqu’au 31 janvier : celui au départ de Paris-Orly. Tous les autres vols au départ des cinq pays concernés par l’opération de rapatriement (France, Espagne, Allemagne, Canada et Emirats arabes unis) seront annulés à compter du 17 janvier, ont précisé nos sources. Pour le Canada, le dernier vol aura lieu le 10 janvier au départ de l’aéroport de Montréal.

Dans ce contexte, l’objectif de rapatrier 25.000 Algériens ne sera pas atteint. Depuis le début de l’opération de rapatriement, lancée le 23 décembre, entre 5000 et 6000 personnes ont pu voyager, selon les estimations obtenues par visa-algerie.com. La reprise des vols de rapatriement dépendra de l’évolution de la situation sanitaire dans les pays concernés.

L’Europe, les Etats-Unis et plusieurs autres pays ont lancé des opérations de vaccination contre le covid-19. Mais les premiers effets du vaccin ne sont pas attendus avant le printemps prochain. L’Algérie prévoit de vacciner en janvier. Mais aucune date n’a encore été annoncée.

« Nous n’avons pas encore une date. Le début de la campagne de vaccination est tributaire de la livraison des premiers lots du vaccin russe Sputnik V. Pour le moment, le contrat est en cours d’exécution. Nous n’avons pas encore reçu les doses de vaccin », a expliqué Dr Bekkat Berkani.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus