1. Accueil
  2. Actualités
  3. Démarches pour émigrer au Canada : six sites internet à éviter
Actualités

Démarches pour émigrer au Canada : six sites internet à éviter

Les autorités canadiennes ont mis en garde contre les plateformes en ligne offrant de « planifier » et « faciliter » l’immigration vers le Canada, affirmant qu’il s’agit d’une escroquerie, rapporte Radio Canada.

Des  sites comme canadavisaservices.orgitscanadatime.comcanadianvisaexpert.combecomeacanadian.orgcanadianvp.com ou encore canadacis.org ont tous fait l’objet de plusieurs rapports et signalements mettant en évidence un comportement frauduleux, précise la même source.

Le mode opératoire semble à chaque fois le même. Des personnes intéressées par un départ au Canada font une recherche sur internet ou tombent sur des publicités ciblées sur les réseaux sociaux (notamment Facebook) renvoyant vers des sites aux offres attrayantes proposant de planifier « votre arrivée au Canada » avec une prise en charge totale en échange d’une importante somme d’argent.

Un « conseiller » prend par la suite contact par téléphone la victime, lui garantissant parfois une « recherche d’emploi », de « logement », la « remise des clefs de votre appartement en main propre dès votre arrivée à l’aéroport », ainsi qu’un billet d’avion. Certaines plateformes garantissent quant à elles une « mise en valeur » du dossier auprès des services d’immigration, supposée assurer que le dossier soit accepté.

Ces plateformes se déploient par ailleurs dans plusieurs langues afin de garantir un champ de victimes plus large, avec des sites orientés vers un public francophone, d’autres vers un public anglophone, italien ou encore arabophone. Avec à chaque fois la promesse d’un « chemin facile vers le Canada ».

Des sites gérés depuis Israël

Dans les faits, il n’en est rien. Tombant dans le piège, les victimes transfèrent de l’argent (en général des milliers d’euros ou de dollars) ainsi que des données personnelles et bancaires à ces plateformes. Une fois l’escroquerie réalisée, ces dernières disparaissent sans donner de nouvelles. Ne reste alors à la victime qu’à déposer plainte avec peu de chances de voir celle-ci aboutir, ces plateformes étant selon Radio Canada gérées depuis Israël.

« Les représentants en matière de citoyenneté et d’immigration n’ont pas un accès privilégié aux programmes et services [du ministère de l’Immigration] et ne peuvent garantir à quiconque la délivrance d’un visa ou d’un permis ou l’obtention de la citoyenneté », avertit dans ce contexte Nancy Caron, porte-parole de ministère d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

« À part un représentant du gouvernement du Canada, personne – ni un consultant en immigration ni un avocat – ne peut priver un candidat à l’immigration d’une éligibilité à l’un de nos programmes », fait également savoir la porte-parole d’Immigration Canada en réaction aux menaces subies par certaines victimes de la part de ces plateformes lorsque les victimes refusent de donner suite à l’escroquerie en envoyant de l’argent.

Un candidat à l’immigration « n’a pas besoin de faire appel aux services d’un représentant », fait savoir en outre la porte-parole d’IRCC, soulignant que « cela permettra d’éviter que des personnes soient victimes de fraude ou risquent d’obtenir des informations ou des formulaires inexacts ou obsolètes ».

| LIRE AUSSI : Immigration au Canada : comment éviter les arnaques


Par : Samira Chibani

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus