1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. France – Algérie : les vacances difficiles de la diaspora algérienne
Voyages et Tourisme

France – Algérie : les vacances difficiles de la diaspora algérienne

Au sortir de deux ans de chaos que l’on doit à la pandémie de Covid-19 qui a frappé le monde en 2019, les voyageurs espéraient un retour à la normale pour cet été 2022 en termes de déplacements.

Malheureusement, les espoirs ont été déçus, et cette saison des grands départs est à nouveau entachée par de nombreux désagréments qui empêchent les déplacements de se faire de façon fluide et sereine.

Entre cherté des billets et grèves à répétition

Air Algérie vient de lancer des promotions sur ses billets, mais ce geste est jugé insuffisant par la communauté algérienne installée en France. Les baisses de prix ne sont pas importantes et la période proposée – la mi-août- est éloignée.

En avril dernier, le président Tebboune avait pourtant ordonné une révision globale des prix dans l’aérien et le maritime, mais rien d’officiel n’a encore été mis en place.

Tandis que les tarifs exorbitants rendent les billets d’avion inaccessibles pour le plus grand nombre, les voyageurs qui ont pu s’en procurer se retrouvent confrontés à d’autres désagréments : les grèves.

En ce moment, elles battent leur plein, que ce soit dans les aéroports français, comme au sein des compagnies aériennes. Transavia a notamment connu un mouvement social de cinq jours, paralysant des vols vers l’Algérie : 25 % d’annulation, un coup dur pour les voyageurs.

Les traversées maritimes ne sont pas en reste, avec un véritable chaos observé ces dernières semaines. Les témoignages négatifs se multiplient sur la Toile, les passagers dénoncent régulièrement la mauvaise gestion des compagnies Algérie Ferries et Corsica Linea, vidéos accablantes à l’appui.

C’est peu de dire que les trajets France/Algérie par bateau sont trop chers payés au vu des conditions de voyage déplorables qui sont offertes.

Faciliter l’arrivée des Algériens de l’étranger : l’État se mobilise

Dans ce contexte sensible et face à toutes ces complications, le président Tebboune a annoncé ce dimanche 17 juillet le déploiement des ressources de l’État pour favoriser l’accueil des Algériens qui rentrent au bled cet été.

Le président a ordonné cela lors d’un Conseil des ministres, en vue d’offrir de bonnes conditions d’arrivée aux Algériens établis à l’étranger et dont certains n’ont pas vu leur pays d’origine depuis longtemps, à cause de la crise sanitaire.

D’après le communiqué, le président a mis en place un “numéro vert et une cellule de veille et d’écoute, au niveau du cabinet du ministre des Transports, dans le but de répondre aux préoccupations des citoyens et de résoudre les problèmes et les obstacles qui se dressent devant eux au cours des vols et des traversées maritimes vers l’Algérie“.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus