1. Accueil
  2. Divers
  3. France : un véhicule surchargé vers le Maroc intercepté – Photo
Divers

France : un véhicule surchargé vers le Maroc intercepté – Photo

Lors des voyages par bateau vers les ports marocains, certains passagers chargent leurs véhicules de toute sorte de marchandises. Parfois, des véhicules pleins à craquer à destination du Maroc sont interceptés avant même d’atteindre le port de départ.

C’est ce qui s’est passé la nuit de jeudi 8 à vendredi 9 septembre sur une autoroute à Charleville-Mézières, une commune française située dans le département des Ardennes, en région Grand Est. Un véhicule et sa remorque surchargée en provenance de la Belgique vers le Maroc ont été interceptés.

Selon le journal local, L’Ardennais, qui a rapporté l’information le vendredi 9 septembre, des automobilistes sur l’A 34 ont alerté la Gendarmerie à propos d’un camion tractant une remorque, circulant à une vitesse anormalement lente (30 km/h).

La Seine – Paris

Le chauffeur venait de Belgique et se dirigeait vers le Maroc

Mais ce n’est pas tout. Le véhicule était en surcharge tout comme sa remorque d’ailleurs. Et le chauffeur avait une conduite dangereuse, effectuant des embardées sur la chaussée. Lors de son interception tout près Charleville-Mézières, les gendarmes ont immédiatement constaté la surcharge du véhicule.

La marchandise constituée de toutes sortes d’objets, de mobiliers et d’électroménagers, déposée sur le toit du camion ainsi que sur le dessus de la remorque, dépassait largement la capacité de chargement autorisée.

Lors de son interrogation menée sur place par les gendarmes, le chauffeur déclare qu’il travaille pour le compte d’une entreprise belge et qu’il est chargé de transporter la marchandise depuis Bruxelles jusqu’au Maroc, où le propriétaire de la marchandise l’attendait.

Le chauffeur écope d’une amende salée pour la surcharge

Au petit matin du vendredi 9 septembre, une équipe de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) s’est rendue sur place et a procédé à peser le camion et sa remorque, ainsi que la marchandise.

Alors que le poids total autorisé en charge (PTAC) inscrit sur la carte grise est de 5,2 tonnes maximum, les appareils de la DREAL affichaient un total de 7,750 tonnes, soit une surcharge de 2,550 tonnes.

La remorque était aussi en surcharge. Elle pèse, en effet, 4,700 tonnes, pour un poids autorisé de 2 tonnes, constituant ainsi un dépassement de 2,700 tonnes. Après le déchargement de l’excès de marchandises, le conducteur a pu continuer son parcours vers le Maroc. Il a aussi écopé d’une amende de 900 €.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus