1. Accueil
  2. Actualités
  3. Frontières : pas de réouverture dans l’immédiat pour l’Algérie
Actualités

Frontières : pas de réouverture dans l’immédiat pour l’Algérie

L’Europe devrait annoncer ce vendredi 26 juin une première liste de pays tiers avec lesquels les voyages seront à nouveau autorisés à compter du 1er juillet prochain. L’Algérie ne devrait pas y figurer. Voici pourquoi.

L’Europe devrait annoncer ce vendredi 26 juin une première liste de pays tiers avec lesquels les voyages seront à nouveau autorisés à compter du 1er juillet prochain. L’Algérie ne devrait pas y figurer.

En effet, parmi les critères retenus par les pays européens figure celui de la réciprocité. L’Europe n’ouvrira pas ses frontières aux pays qui refusent d’accueillir les citoyens européens.

L’Algérie fait pour l’instant partie de ces pays : ses frontières restent fermées. Leur ouverture dépend des recommandations que va formuler le comité scientifique chargé de la lutte contre le coronavirus. Une décision est attendue début juillet. La fermeture des frontières devrait être prolongée.

En effet, dans une interview accordée jeudi à TSA, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de surveillance et de suivi de l’épidémie de la Covid-19, a expliqué : « Notre situation n’a pas diminué sur le plan épidémiologique ». Il a rappelé que le président de la République « privilégiait la situation sanitaire et que l’économie allait redémarrer, mais pas au détriment (de la santé) des Algériens ».

Évoquant la réouverture des frontières avec la Tunisie, Dr Bekkat a estimé qu’il « n’est pas encore souhaitable d’ouvrir les frontières (avec la Tunisie). La Tunisie est un pays frère, mais le Covid-19 ne l’est pas », en ajoutant qu’il « ne faudrait pas que la situation sanitaire nous échappe ».

L’Algérie reste donc fermée pour l’Afrique et l’Europe, alors qu’elle a entamé des enquêtes épidémiologiques pour déterminer les causes de la hausse des contaminations à la Covid-19 enregistrée ces derniers jours (197 nouveaux cas hier).

Le DG de l’Institut Pasteur d’Algérie a incité la population à « retourner aux mesures barrières principales et notamment le port obligatoire du masque. Ce sont ces mesures-là qui vont empêcher le virus de recirculer à haut niveau ».


Sara Djoudi

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus