1. Accueil
  2. Actualités
  3. Travailler au Québec : 24 professions prioritaires
Actualités

Travailler au Québec : 24 professions prioritaires

Le Québec a annoncé que le programme des travailleurs étrangers temporaires vient de donner la priorité à 24 professions jugées essentielles pendant la pandémie de Covid-19.

Les travailleurs étrangers temporaires constituent pour le Québec une main-d’œuvre essentielle. Et c’est pour cela que le gouvernement du Canada a annoncé, sur son site officiel, que le programme des travailleurs étrangers temporaires vient de donner la priorité à certaines professions jugées essentielles pendant la pandémie de Covid-19.

Compte tenu de la situation actuelle engendrée par l’épidémie de coronavirus, le Québec a décidé de prioriser et de supprimer les exigences minimales de recrutement pour 23 professions, et ce à partir du 10 juin 2020, jusqu’à nouvel ordre. Les emplois concernés sont :

  • Infirmiers/ières autorisés et infirmiers/ières psychiatriques autorisés
  • Médecins spécialistes
  • Omnipraticiens et médecins en médecine familiale
  • Praticiens/iennes reliés en soins de santé primaire
  • Pharmaciens/iennes
  • Technologues de laboratoires médicaux
  • Techniciens/techniciennes de laboratoire médical et assistants/assistantes en pathologie
  • Inhalothérapeutes, perfusionnistes cardiovasculaires et technologues cardiopulmonaires
  • Autres technologues et techniciens/iennes des sciences de la santé (sauf soins dentaires)
  • Infirmiers/ières auxiliaires
  • Autre personnel technique en thérapie et en diagnostic
  • Aide-infirmiers/ières, aide-soignants et préposés aux bénéficiaires
  • Autre personnel de soutien des services de santé
  • Préposés à l’entretien ménager et au nettoyage – Travaux légers
  • Bouchers/ères, coupeurs/euses de viande et poissonniers/ères – commerce de gros et de détail
  • Entrepreneurs/euses de services agricoles, surveillants/tes d’exploitations agricoles et ouvriers/ières spécialisés/ées dans l’élevage
  • Ouvriers/ières agricoles
  • Ouvriers/ières de pépinières et de serres
  • Manœuvres à la récolte
  • Bouchers/ères industriels/elles, découpeurs/euses de viande, préparateurs/trices de volaille et personnel assimilé
  • Ouvriers/ières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer
  • Manœuvres dans la transformation des aliments et des boissons
  • Manœuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer

Il est à noter que la profession de conducteur de camions de transport est aussi priorisée, mais n’est pas exemptée des exigences minimales de recrutement.

Au Québec, en général, l’employeur doit présenter une EIMT avant d’embaucher un travailleur étranger. L’EIMT est une évaluation d’impact sur le marché du travail, qui indique qu’aucun travailleur canadien ou résident permanent n’est disponible pour le travail en question, elle est parfois appelée une lettre de confirmation. Le refus de traiter la demande d’EIMT annule toute priorisation pour les professions citées ci-dessus.

|Lire aussi : Québec : la réforme de l’immigration critiquée, les étudiants étrangers en colère


Par : Sara Djoudi

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus