1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Vols Maroc : les voyagistes réclament la fin du test PCR
Voyages et Tourisme

Vols Maroc : les voyagistes réclament la fin du test PCR

Avec la reprise du trafic aérien, le Maroc s’attend à un retour en force des voyageurs et des touristes cet été. Les prévisions des voyagistes et opérateurs touristiques confirment celles annoncées par les autorités du pays à ce propos.

L’Office national des aéroports (ONDA) a indiqué le 25 avril que la reprise dans les aéroports serait de 75 % par rapport à 2019. Ce taux dépasserait les « 100 % pour plusieurs aéroports », selon la même source.

Du point de vue des opérateurs touristiques, la situation qui s’annonce déjà prometteuse, devrait s’améliorer davantage, si le gouvernement supprime l’obligation du test PCR aux frontières aériennes. Pour rappel, les voyageurs vers le Maroc par voie aérienne sont soumis à la fois au test PCR et à la présentation d’un pass vaccinal valide. Pour les traversées maritimes, un des deux documents suffit pour se rendre au Maroc.

Reprise touristique au Maroc : le test PCR comme seul frein ?

Pour le président du groupe Atlas Voyage, Othman Cherif Alami, cité par le site d’information marocain Média24, le maintien de la PCR constitue « un frein aux arrivées des visiteurs ».

L’obligation des deux documents empêche, selon lui, « 30 à 40 % de nos clients à venir séjourner au Maroc ». L’intervenant estime qu’avec la suppression de ces obligations, le tourisme va enregistrer de bons résultats cet été.

Le secteur hôtelier s’attend ainsi à une dynamique semblable aux années d’avant la crise sanitaire liée au Covid-19. C’est ce que confirme le directeur général de l’hôtel Sirayane, Mehdi Bennani cité par le même média. Il indique qu’il ne manque désormais « que la suppression du test PCR pour revenir aux chiffres de 2019 ».

Maroc : Marrakech « ne désemplit pas depuis quelques semaines »

Cette dynamique est, selon lui, le résultat de « la campagne de promotions internationale de l’ONMT, de l’augmentation des chiffres du trafic aérien et de l’aide publique aux opérateurs privés ».

L’intervenant cite l’exemple de Marrakech « qui ne désemplit pas depuis quelques semaines ». Ceci augure à « un retour à une activité normale au plus tard à la fin de l’année prochaine ».

Dans la foulée, un autre professionnel s’est dit persuadé que « l’ensemble des destinations touristiques du Maroc afficheront complet durant la prochaine saison estivale ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus