1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Air Algérie, frontières, ASL Airlines, prix des billets… les infos à retenir ce dimanche
Voyages et Tourisme

Air Algérie, frontières, ASL Airlines, prix des billets… les infos à retenir ce dimanche

Le vol spécial de la compagnie aérienne Air Algérie, prévu ce dimanche 15 août, entre Paris Orly et Alger a été annulé.

Le vol Air Algérie devait transporter plus d’une centaine de médecins exerçant en France dans le cadre des opérations de solidarité initiées par la diaspora algérienne. Les raisons de cette annulation ne sont pas connues. On ignore si un autre vol spécial sera affrété pour transporter les médecins volontaires.

ASL Airlines fait partie des compagnies aériennes françaises qui desservent l’Algérie dans le cadre de la réouverture partielle des frontières. La low cost française assure également des vols spéciaux, dits de rapatriement, entre l’Algérie et la France, réservés uniquement aux personnes pouvant justifier des motifs impérieux pour se rendre en France.

Ces dernières heures, une correspondance censée émaner d’ASL Airlines sème la confusion. Elle annonce, en effet, l’annulation de tous les vols vers l’Algérie « jusqu’au 30 septembre inclus ». Le message d’ASL Airlines n’explique pas quels sont les vols concernés par cette annulation. S’agit-il des vols spéciaux ou des vols entrant dans le cadre du programme annuel habituel ?

En plus du manque de transparence, les compagnies aériennes qui desservent l’Algérie sont régulièrement accusées de pratiquer des tarifs exorbitants et de profiter de la situation actuelle.

Les tarifs en aller simple vers l’Algérie se situent autour de 700 euros chez Transavia par exemple alors que la même compagnie vient de lancer une promotion avec des billets à 44 euros vers le Maroc.

Comment expliquer ces prix exorbitants sur l’Algérie ? Plusieurs paramètres entrent dans la définition du prix d’un billet d’avion, parmi lesquels la concurrence qui est totalement absente du marché algérien depuis la réouverture partielle des frontières.

Faut-il alors ouvrir davantage les frontières algériennes ? Les avis des experts sanitaires divergent sur la question. « Il faut laisser les Algériens rentrer chez eux »estimait hier Dr Lyes Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP).

Un avis que ne partage par le Professeur Rachid Belhadj, président du Syndicat national des enseignants chercheurs et hospitalo-universitaires (SNECHU). Il estime qu’il faudrait patienter encore un peu, le temps que la situation sanitaire s’améliore en Algérie.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus