1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie, frontières : le débat s’invite au Parlement
Air Algérie

Air Algérie, frontières : le débat s’invite au Parlement

Le Premier ministre algérien a présenté cette semaine le plan d’action de son gouvernement aux députés de l’Assemblée populaire nationale (APN). Une présentation qui a été suivie d’un débat, avec l’intervention de plusieurs députés.

Ce jeudi, c’était au tour de Abdelouahab Yagoubi, député de l’émigration (France), d’effectuer son intervention dont une partie a été consacrée au maintien de la fermeture partielle des frontières algériennes, avec un nombre limité de vols Air Algérie autorisés.

Abdelouahab Yagoubi a dénoncé l’« injustice » subie, selon lui, par la communauté algérienne à l’étranger, en raison de cette situation.

Un vol quotidien Paris-Alger contre 18 vols avec la crise

Abdelouahab Yagoubi a rappelé les démarches effectuées par les députés de l’émigration, dès l’installation de la nouvelle APN l’été dernier, auprès de plusieurs ministres et la présidence de la République pour les sensibiliser autour de la question des frontières et de la reprise des vols. Malheureusement, « rien n’a été fait malgré l’existence de solutions facile ».

Aujourd’hui, la situation fait peur, en raison de la rareté des vols au départ de l’étranger. « Aujourd’hui, il y a un vol par jour entre Paris Orly et Alger, alors que dans le passé on comptait 18 vols quotidiens entre les deux capitales », ajoute-t-il.

Pour M. Yagoubi, « il n’y a plus aucune justification de continuer à fermer les frontières et à ne pas autoriser la reprise de tous les vols et des dessertes maritimes avec les capitales mondiales, ainsi qu’avec de nombreuses villes françaises où la présence algérienne est connue en abondance ».

Air Algérie et les compagnies françaises accusées de pillage

Le député de l’émigration dénonce le « pillage » dont sont victimes les Algériens de la part des compagnies aériennes algérienne et françaises. « Quand le gouvernement agira-t-il pour protéger ses citoyens de l’exploitation hideuse de leurs porte-monnaie dans les très rares aéroports d’où ils peuvent se rendre dans leur pays d’origine ? », s’interroge-t-il.

Abdelouabah Yagoubi conclut son intervention en espérant une réponse « urgente » du gouvernement sur la question des frontières.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus