1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Algérie Ferries : les agences en France fermées après des tensions
Voyages et Tourisme

Algérie Ferries : les agences en France fermées après des tensions

À l’approche de la saison estivale, la demande va crescendo sur les billets de transport aérien et maritime entre la France et l’Algérie, alors que l’offre demeure insuffisante.

Hier lundi 17 mai, Algérie Ferries a annoncé le lancement de la vente de ses traversées pour l’été. Dès l’annonce de la nouvelle, des centaines d’Algériens se sont rués vers les agences de la compagnie maritime nationale en France.

Des scènes de pagaille ont été enregistrées dans les agences Algérie Ferries à Paris, Marseille, Lille et Lyon. Des clients ont passé la nuit devant l’agence de Lyon et une bagarre a éclaté devant celle de Paris.

Algérie Ferries : fermeture des agences en France pour éviter des dérapages

Dans les agences Algérie Ferries en France, il semble que la situation est intenable, à en croire un député de l’émigration. Tewfik Khedim s’est enquis de la situation dans les agences de Marseille, Lyon, Paris et Lille et en fait un constat accablant, décrivant « une anarchie totale » et concluant à « une humiliation de la communauté et du pays » et à « un échec sans pareil dans la gestion du dossier du transport ».

Selon le parlementaire, des instructions ont été données aujourd’hui pour la fermeture des agences afin d’éviter de graves conséquences, comme « l’enregistrement de victimes dans les bousculades et agressions, l’intervention des services de sécurité français pour fermer les agences pour atteinte à l’ordre public, l’évacuation des employés par les forces anti-émeutes françaises et la présence des médias qui rapporteraient une image négative de l’Algérie ».

Le député a saisi le Premier ministre et le ministre des Transports, auxquels il demande de situer les responsabilités des uns et des autres dans ce qui se passe et qui n’est, selon lui, « ni dans l’intérêt de la communauté, ni dans celui des consuls, des sociétés de transport, de l’économie nationale et de l’image de l’Algérie ».

Algérie Ferries : un député dénonce

« Ce qui se passe aujourd’hui ne va que dans l’intérêt des ennemis de l’Algérie et de ceux qui veulent éloigner la communauté de son pays (…) Laisser perdurer une telle situation c’est pousser vers la colère, l’anarchie et l’inconnu », met-il en garde.

« Il n’est pas normal qu’après deux ans de fermeture et sept mois après la reprise des liaisons, le problème de la réservation à distance se pose toujours et les agences privées ne peuvent pas réserver les billets de voyage. Malgré cela, les responsables de cette situation sont toujours en poste et ne rendent pas des comptes », s’indigne Tewfik Khedim.

« Le respect de la communauté ne se fait pas à travers les slogans creux déconnectés de la réalité amère qu’elle vit, mais par la prise en charge rapide de ses problèmes et de ses préoccupations », assène le député.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus