1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Les 5 raisons qui poussent les Algériens à aimer la Turquie
Voyages et Tourisme

Les 5 raisons qui poussent les Algériens à aimer la Turquie

L’amour des Algériens pour la Turquie n’est plus à prouver. Quand il s’agit de la Turquie, le pays crée le consensus. Les Algériens semblent tous tomber d’accord. Les mêmes mots reviennent dans toutes les bouches : c’est un beau pays qui partage des valeurs communes à l’Algérie.

Mais alors qu’est ce qui pousse les Algériens à un tel engouement pour la Turquie ?

1-   L’histoire

Les relations algéro-turques ne datent pas d’hier. La présence Ottomane, de plus de trois siècles, sur le sol algérien a laissé de nombreuses traces. Qu’elles se retrouvent dans l’architecture, la musique ou encore la cuisine.

Articles en Relation

Jusqu’à aujourd’hui on dénombre 600 000 à 700 000 turcs vivants en terre algérienne, selon l’ambassade de Turquie à Alger. Il existe même une “Association des Turcs-Algériens” pour valoriser leur culture.

2-   La proximité culturelle

Les mélanges et métissages entre les deux peuples semblent donc être établis depuis des générations. Une figure historique incarne symboliquement, à elle seule, la portée de ces alliances : Messali Hadj, dont le père serait d’origine turque.

Articles en Relation

Un brassage qui a été favorisé, sans nul doute, par une proximité culturelle. Les Turcs se sont très bien adaptés à l’Algérie et se fondent dans le paysage. Ils en parlent la langue, en comprennent les coutumes et en partagent la religion.

3-   Le commerce

Tout ceci a bien évidemment favorisé le commerce qui était auparavant initié par les Ottomans. La balance s’est actuellement renversée. Ce sont beaucoup d’Algériens qui réalisent des allers-retours fréquents pour importer des produits turcs et les revendre en Algérie. Comme en atteste le Tutku, biscuit turc, célèbre dans toute l’Algérie.

La Turquie est d’ailleurs le sixième plus gros fournisseur de l’Algérie. Mais l’export se porte très bien aussi. Au total, ce sont plus de 4 milliards de dollars par an d’échanges commerciaux entre les deux pays.

4- Le tourisme

Si faire du commerce est une raison d’aller en Turquie. Elle n’est pas la seule. En tant qu’Algérien, la Turquie est attractive pour le tourisme. Comme en témoigne l’offre pléthorique des agences de voyage à Alger ou encore sur Facebook.

La Turquie est une destination facile d’accès, son visa est une simple formalité et l’offre de vols entre les deux pays, était grande, avant le Covid 19. Istanbul est d’ailleurs une des destinations les plus courues par les Algériens pour le shopping.

4-   Les séries

Sans même aller jusqu’à Istanbul, c’est avant tout depuis son canapé que la Turquie fait rêver. Depuis quelques années, l’engouement pour les séries turques ne faiblit pas, bien au contraire.

Après des années de fièvre pour les telenovelas mexicaines et brésiliennes, ce sont les feuilletons turcs qui fascinent le pays entier. Il faut dire qu’ils ont littéralement envahi nos écrans. La série Muhteşem Yüzyıl : Kösem plus connu sous le nom de as-Sulṭānah Qusum, pour ne citer qu’elle, parlera à chaque Algérien. Elle a su réunir des millions de personnes lors de sa diffusion de 2016 à 2018.

Il est vrai que l’usine à rêves des séries turques est une machine bien huilée. Des sagas familiales, de l’histoire, du drame, du suspens, des amours impossibles. Tous les ingrédients sont là pour s’installer durablement au cœur des foyers algériens.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus