1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les anti-masques dans le collimateur des compagnies aériennes
Actualités

Les anti-masques dans le collimateur des compagnies aériennes

Les nouvelles règles de voyage en avion imposent le port du masque, mais plusieurs personnes refusent de se conformer à cette règle. Ces anti-masques sont sanctionnés par les compagnies aériennes…

Depuis la reprise du trafic aérien, les masques sont devenus obligatoires à bord des avions pour éviter la propagation du coronavirus. Dans certains pays, comme la France, la mesure est même réglementée : seuls les masques chirurgicaux sont acceptés à bord de l’avion. Les masques en tissu ont été bannis.

Toutes les compagnies aériennes imposent le port du masque durant tout le voyage. Mais plusieurs passagers qu’on peut qualifier « d’anti-masques » refusent d’en porter provoquant parfois des incidents à bord des avions.

Désormais, les « anti-masques » font face à de lourdes sanctions de la part des compagnies et des pouvoirs publics. Selon l’agence AFP, vendredi au Canada, deux passagers ont été condamnés à payer une amende de 1000 dollars chacun, car ils n’ont pas respecté le port du masque à bord de l’avion.

En effet, au Canada, un décret a été adopté pour rendre obligatoire le port du masque dans l’avion, et le passager n’est autorisé à l’enlever que lorsqu’il mange, boit, ou prend un médicament.

Le même incident a eu lieu en France, juin dernier, ou plusieurs passagers ont refusé de porter leur masque dans l’avion lors d’un vol Paris – Nice, la police les attendait à l’arrivée. Leur refus d’obéir au commandant de bord devrait leur valoir une amende de seulement 135 euros, selon Le Point.

Bannis des compagnies aériennes

Les anti-masques sont nombreux à essayer de prendre l’avion sans se conformer à la règle, déclenchant ainsi des bagarres à l’intérieur de l’avion, ou bien obligeant l’avion à faire demi-tour pour débarquer le passager qui ne veut pas mettre son masque.

Ces agissements ont été d’ailleurs sanctionnés par plusieurs compagnies américaines, qui ont mis plus de 700 passagers anti-masques sur liste noire, rapporte, ce samedi, le média spécialisé Air Journal.

Ces personnes ne seront plus autorisées à voyager à bord des avions de la compagnie aérienne qui les a bannis. Cependant, ils pourront toujours voyager en avion chez une autre compagnie aérienne, puisque les listes noires restent confidentielles.

« Tout comme toute personne qui fume dans un avion doit faire face à des accusations et des amendes fédérales, les personnes devraient également comprendre les graves conséquences de mettre la santé d’autrui en danger en refusant de porter un masque », explique Sara Nelson, représentante du personnel navigant commercial, qui estime que le refus du port du masque devrait être puni par la loi fédérale.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus