1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Visas et immigration : la nouvelle proposition de l’UE au Maroc
Visas et Immigration

Visas et immigration : la nouvelle proposition de l’UE au Maroc

L’Europe veut accélérer les renvois d’immigrés clandestins au Maroc. Pour y parvenir, la commissaire aux Affaires intérieures à l’Union européenne (UE), Ylva Johansson, a entamé, mardi 1er décembre, une visite de deux jours à Rabat afin de discuter d’un partenariat « mutuellement bénéfique » entre les deux parties.

L’objectif du partenariat consiste en l’augmentation du nombre d’expulsions de l’UE vers le Maroc, avec en échange une politique de facilitation de l’obtention des visas Schengen pour les citoyens marocains.

« J’ai été mandatée pour négocier la réadmission et la facilitation des visas », a affirmé Mme Johansson en marge de sa rencontre avec les autorités marocaines.

Facilitation des visas et des vois légales

« L’UE a besoin de migration. Nous sommes une société vieillissante, nous avons besoin de migrants, mais… les citoyens européens ont un peu peur des arrivées irrégulières », a expliqué la commissaire européenne aux Affaires intérieures.

« Avoir moins d’arrivées irrégulières et renvoyer ceux qui ne peuvent pas rester, c’est étroitement lié à la facilitation des visas et aux voies légales (de migration, NDLR) », a-t-elle souligné dans ce cadre. Une proposition qui rejoint celle faite récemment par l’Italie à la Tunisie.

L’Union européenne a mobilisé 343 millions d’euros pour la gestion de la migration au Maroc depuis 2018, y compris des programmes d’éducation et de formation de la police, selon des données de l’UE publiées ce mardi.

Ylva Johansson a également fait état de la « situation aigüe » relevée actuellement aux îles Canaries (Espagne), où les arrivées de migrants illégaux ont explosé ces derniers mois, dont la moitié serait en provenance du Maroc, selon elle.

Un partenariat entre l’UE et le Maroc

« Nous avons le défi de personnes arrivant actuellement aux îles Canaries. 90 000 personnes sont arrivées ces derniers mois, et il semble que la moitié d’entre eux sont des ressortissants marocains », a fait savoir la commissaire européenne.

« Nous avons une bonne coopération (avec le Maroc) en matière de migration, à la fois sur la lutte contre les passeurs et sur les retours, mais il y a encore de la marge pour s’améliorer », a estimé Mme Johansson.

« Je ne suis pas ici pour dire aux Marocains quel type d’aide ils pourraient avoir besoin. Je suis ici pour discuter du partenariat, de la manière dont nous pouvons avoir une relation mutuellement bénéfique », a-t-elle affirmé.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus