1. Accueil
  2. Divers
  3. Turbulences : les astuces d’une pilote et d’une hôtesse de l’air
Divers

Turbulences : les astuces d’une pilote et d’une hôtesse de l’air

Bien qu’elles soient inoffensives et ne constituent aucun véritable danger pour la sécurité de l’avion, les turbulences sont l’un des moments les plus difficiles pour les passagers. Une pilote de ligne a livré un conseil pour éviter ces désagréables secousses.

Les membres d’équipages des avions de ligne, de par leur expérience, ne ratent aucune occasion qui se présente pour expliquer le phénomène des turbulences. Ceci consiste en gros à rassurer les passagers qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, en écartant notamment le risque de crash.

Turbulences : pourquoi faut-il favoriser les vols matinaux ?

Au-delà des sensations désagréables et de la frayeur que peuvent susciter ces agitations auprès des passagers, les turbulences ne constituent aucun danger sur la sécurité de l’avion. Et pour minimiser les risques d’une expérience aussi désagréable, Morgan Smith, une pilote de ligne citée dimanche 27 novembre par The Sun, livre une astuce.

(Photo : AdobeStock)


Selon elle, les vols du matin sont moins susceptibles d’être confrontés aux turbulences. Le passager n’a donc qu’à privilégier cette période de la journée lors de la réservation de son vol. Les turbulences interviennent, en effet, au fur et à mesure que la journée avance.

« Au fur et à mesure que la journée se réchauffe vers l’après-midi, la chaleur qui s’élève de la terre augmente le risque de turbulences près du sol et de turbulences causées par les tempêtes », a expliqué la pilote du Boeing 737.

Pour rassurer les voyageurs, notamment ceux qui redoutent le phénomène, elle explique avec un brin d’ironie que « la seule chose que l’on peut craindre des turbulences, c’est de renverser sa boisson pendant le vol ».

Restez assis et attachez vos ceintures, et tout se passera bien

Plus sérieusement, elle précise que « la plupart des blessures causées par les turbulences proviennent de personnes qui ne sont pas assises ou qui n’ont pas attaché leur ceinture de sécurité lorsque cela survient ».

Une hôtesse de l’air, citée par le tabloïd britannique, a suggéré une autre astuce pour minimiser les effets des turbulences. L’agente de bord recommande de favoriser les sièges à l’avant de la cabine. « Pour tous ceux redoutent les turbulences, mon conseil serait de s’asseoir le plus près possible de l’avant de l’avion », a-t-elle affirmé.

(Photo : AdobeStock)


Pour étayer ses dires, elle explique que la turbulence agit comme une vague qui est plutôt légère à l’avant de l’avion, mais qui s’accentue en atteignant l’arrière de l’appareil. « Parfois, les passagers à l’avant ne se rendent même pas compte de quoi que ce soit, tandis que ceux assis à l’arrière sont fortement secoués ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus