1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyages au Maroc : les annulations de réservations explosent
Voyages et Tourisme

Voyages au Maroc : les annulations de réservations explosent

Depuis jeudi 21 octobre, le Maroc a suspendu ses vols avec l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Cette décision prise pour lutter contre le risque de propagation du covid-19 pourrait coûter cher au Maroc qui relance à peine son tourisme.

En effet, le Maroc s’empêche de recevoir des touristes en provenance de ces trois pays, un nombre important qui avait permis de donner de nouveaux espoirs aux opérateurs touristiques au Maroc.

Au total ce sont 13 vols quotidiens transportant l’équivalent de 2500 passagers qui sont supprimés avec la mise en place de cette mesure.

Articles en Relation

Les hôtels marocains, premières victimes

L’hôtellerie marocaine est le premier secteur à souffrir de cette soudaine décision politique. D’après le site d’informations marocain Medias 24, les hôtels de Marrakech, principale ville touristique du Royaume, accusent le coup.

Cette décision peut les priver d’une part importante des touristes hollandais, allemands et britanniques. Pour l’heure, les acteurs du tourisme n’ont reçu que des annulations du côté du Royaume-Uni, mais les autres pays devraient suivre la tendance.

Articles en Relation

Le taux de réservation dans les hôtels de la ville touristique, avant cette annonce, était de 80%. Il pourrait fortement chuter et déstabiliser un secteur meurtri par les fermetures de frontières et les confinements régulièrement imposés par le Maroc depuis l’an dernier.

Les touristes Français font marche arrière

Cette décision aura surtout des conséquences sur la venue des touristes français, fortement attendus pour le mois d’octobre, période de vacances scolaires.

Le taux de réservation des Français dans les hôtels de Marrakech était même exceptionnel, reprenant un rythme proche de celui d’avant-pandémie. Mais la soudaine rupture des liaisons aériennes avec les trois pays pourrait clairement freiner cet élan.

En effet, les hôtels de la ville connaitraient des annulations à la chaîne. Les suspensions de vols suscitent des doutes chez de nombreux touristes français, qui ne souhaitent pas se retrouver coincés au Maroc en cas de modification soudaine des relations entre les pays.

Cette situation est crainte car déjà connue, on se souvient de la mise sur pause des vols entre le Canada et le Maroc qui avait contraint des milliers de voyageurs à rester coincés dans le Royaume  alors qu’ils n’étaient venus que pour un séjour de courte durée. Actuellement, quelques touristes britanniques en vacances au Maroc se retrouvent sans solution pour retrouver leur pays à l’issue de leur séjour.

De plus, la France est toujours sur la liste B du Maroc, les touristes français doivent déjà faire face à des contraintes pour se rendre au Maroc. En étant sur la liste B, ils doivent présenter un test PCR négatif de moins de 48h, et s’ils ne sont pas vaccinés, ils devront se confiner à leur arrivée.

Le Maroc, un tourisme trop compliqué ?

Cette nouvelle mesure de protection sanitaire n’est pas la seule à fragiliser le tourisme au Maroc. Depuis le 21 octobre, le Maroc a mis en place un passeport vaccinal à présenter dans les établissements fermés tels que les restaurants et cafés et aussi dans l’enceinte des aéroports. Le Maroc semble vouloir se priver des touristes non vaccinés.

Les voyages au Maroc ne sont pas rassurants pour les touristes étrangers qui doivent gérer les contraintes liées au statut vaccinal mais aussi à la possibilité de voir leur vol retour supprimé sur décision politique. Cet été, le Maroc avait vu ses recettes touristiques remonter, avec une progression de 16% au troisième trimestre, mais cette embellie pourrait être freinée dès cet automne.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus