Grève avion : Comment se faire indemniser ?

Le :

Il arrive bien souvent qu’à cause d’une grève, on retrouve son avion cloué au sol. Les préjudices que peut entraîner une telle situation sont nombreux. A-t-on droit à des réparations ? Comment se faire indemniser ? Retrouvez plus d’éclaircissements sur le sujet dans cet article.

 

Que faire lors d’une grève des avions ?

 

Lorsque vous êtes victime d’une perturbation de vol en raison d’une grève avion, il est important de vérifier dans un premier temps la nature de la grève. En réalité, le règlement européen CE n° 261/2004 indique que les passagers d’un avion ne pourront obtenir une réparation des préjudices subis que lorsque la compagnie aérienne est responsable du surbooking, de l’annulation ou du retard de vol.

 

Vérifier si la grève d’avion est interne à la compagnie aérienne

 

Établir si la grève est interne ou externe à la compagnie aérienne est le premier pas qui vous mènera vers une indemnisation. On parle de grève externe à la compagnie lorsque les acteurs de ce mouvement social sont :

 

  • Les contrôleurs aériens ;
  • Les douanes ;
  • Les aiguilleurs du ciel…

 

Dans une telle situation, la grève ne peut être en aucun cas imputée à la compagnie aérienne. En conséquence, le passager ne peut prétendre à aucune indemnité. Cependant, il serait éligible pour recevoir un dédommagement si la grève était initiée par les pilotes de la compagnie aérienne, le personnel navigant ou encore le personnel au sol. Pour toucher votre indemnisation, il faut néanmoins que le transporteur aérien ne vous ait pas prévenu de la perturbation qu’aura votre vol plus de 14 jours avant le départ de l’avion. De plus, il faut également savoir si le vol concerné est effectué au sein de l’UE.

 

Vérifier l’itinéraire de son vol

 

L’obtention d’une indemnité en cas de perturbation de vol causée par une grève des avions est sujette au respect de certains critères. Ces conditions sont relatives à l’itinéraire et à la nationalité du transporteur aérien. Vous pouvez réclamer une indemnité dans les cas suivants :

 

  • Le vol est effectué par un transporteur aérien de nationalité européenne qui décolle ou atterrit dans un aéroport de l’UE ;
  • Le vol est effectué par un transporteur aérien non européen et qui décolle d’un aéroport de l’UE.

 

Quelles sont les réparations dont on peut bénéficier en cas de grève des avions ?

 

Selon les dispositions du règlement européen du 11 février 2004, tout passager victime d’une perturbation de vol en raison d’une grève d’avion peut choisir de se faire rembourser sous sept jours le montant de son billet d’avion au prix d’achat. On peut demander un tel remboursement après avoir attendu plus de 5 heures à l’aéroport sans savoir si l’on aura droit à un vol de remplacement ou pas. Cependant, vous ne pourrez plus prétendre à une indemnité. Néanmoins, si le vol est annulé et que la compagnie ne vous propose pas un vol de remplacement, vous pouvez aussi réclamer le remboursement de votre billet d’avion d’origine. Seulement que dans ce dernier cas, il est aussi possible de réclamer une indemnité.

 

Si vous acceptez de prendre un vol de remplacement, il faut que ce dernier présente des conditions de transport similaires à celles de votre vol initial. Si nécessaire, la compagnie aérienne se doit de proposer une prise en charge aux passagers. Cette assistance est conditionnée par le temps d’attente et la distance du vol. En pratique, lorsque les conditions sont réunies, vous aurez droit à des appels téléphoniques (2 pour être précis), à la restauration, aux rafraîchissements, à l’hébergement et même au transport pour vous y rendre. Si éventuellement la compagnie ne vous fournit pas ces soins, vous pouvez les couvrir vous-même. Pensez cependant à garder jalousement les tickets de caisse. Ils seront utiles pour ajouter le remboursement de ces dépenses à votre demande de dédommagement.

 

Lorsque vous finissez par atteindre votre destination, il est important de vérifier le retard qu’a observé votre vol. Lorsque ce retard est d’au moins trois heures, vous avez droit à un dédommagement financier dont le montant varie entre 250 et 600 euros. Voici le détail des indemnisations perceptibles :

 

  • 250 euros pour les vols court-courriers (1500 km ou moins) ;
  • 400 euros pour les vols moyen-courriers (entre 1500 et 3500 km) ;
  • 600 euros pour les vols long-courriers (plus de 3500 km hors UE).

 

Bon à savoir : Lors d’une annulation ou d’un retard avéré de votre vol, il est important de demander à sa compagnie aérienne une attestation de retard ou d’annulation de vol selon le cas.

 

Comment se faire rembourser en cas de grève avion ?

 

La procédure pour se faire rembourser lors d’une grève des avions est souvent complexe et chronophage. Il faut adresser un mail ou une lettre recommandée avec accusé de réception à la compagnie aérienne. À votre demande d’indemnisation écrite, vous devez ajouter les justificatifs comme :

 

  • La confirmation de réservation ;
  • L’attestation de retard ou d’annulation de vol ;
  • Le billet électronique ;
  • La carte d’embarquement…

 

Que ce soit pour une grève avion ou pour une autre raison, les compagnies aériennes sont généralement réticentes à l’idée de verser des indemnités. Elles cherchent donc des raisons qui ne sont pas valides pour se dérober à leurs obligations ou décourager le demandeur dans sa démarche. Lorsque votre démarche n’aboutit pas ou lorsque la réponse fournie par la compagnie ne vous convient pas, vous pouvez procéder autrement pour avoir gain de cause. Il s’agit de solliciter les services d’un intermédiaire spécialisé dans la récupération des indemnités.

 

Vous pouvez également contacter ces structures lorsque vous ne savez pas ce que vous pouvez demander ou comment vous y prendre pour introduire une demande d’indemnité en cas de grève avion. Il suffit de soumettre votre dossier à ses experts se chargent de vous défendre auprès de la compagnie aérienne. Vous bénéficiez ainsi d’un gain de temps énorme et la prise en charge de votre dossier reste gratuite jusqu’à ce que vous obteniez votre indemnité. Ce n’est qu’en ce moment que l’entreprise se rémunérera à hauteur de 30 % du montant de l’indemnité reçue. En cas d’échec de la procédure (ce qui n’arrive que très rarement), vous n’aurez à débourser aucuns frais.

 

On retient qu’en cas de grève des avions, seule une grève interne à la compagnie aérienne peut permettre aux passagers de réclamer une indemnité. Lorsque toutes les conditions sont réunies, il est possible de faire soi-même la réclamation, mais il est encore mieux de passer par un intermédiaire spécialisé.

 


[Source Indemniflight]

Partager sur :
Quoi de neuf ?
Un avion atterrit d’urgence à cause de l’odeur d’un fruit
Un avion a été contraint d’effectuer un atterrissage d’urgence en raison d’une forte odeur qui a envahi la cabine, rapporte le Journal de Québec.   L’incident s’est produit le 17 septembre dernier. L’appareil de la compagnie Air Canada Rouge, qui...