Huit bonnes raisons de visiter la Kabylie

Le :

Pour cette nouvelle virée, nous avons choisi de vous entraîner en plein cœur de la Grande Kabylie. Grande balade à travers le Parc national du Djurdjura, ses massifs, ses forêts, ses vallons…La nature ! Rien de tel pour se ressourcer. Alors, suivez-nous !

 

  • Parc national du Djurdjura

Situé entre les wilayas de Bouira et de Tizi-Ouzou, le Parc national du Djurdjura couvre une superficie de 18.550 ha. Avec ses massifs, ses forêts denses, ses vallons, ses innombrables espèces végétales et animales, il constitue l’un des plus beaux sites du Maghreb.

 

  • Chaîne du Djurdjura

Majestueuse crête qui s’étend sur environ 250 mètres. C’est une réserve de biosphère reconnue par l’Unesco depuis 1997. Le panorama qu’offrent les montagnes est à couper le souffle. La chaîne du Djurdjura est composée de plusieurs sommets : Djebel Haïzer (2123 m), Ras Timedouine (2305 m), Akouker (2184 m), Lalla Khedidja (2308 m), Azrou N’tohor (1864 m).

 

  • Tikjda 

Station climatique perchée à 1475 m d’altitude entre les Djebel Haizer et Akouker. C’est l’un des plus beaux sites du Djurdjura. Même en été, cette station se prête aux randonnées pédestres. Ouvrez grands vos yeux et admirez le maquis de lentisque, les cèdres, les forêts de pins d’Alep, les chênes zéens, les chênes verts…

 

  • Thaletat                                     

Paysage féerique. Appelé aussi La Main du Juif car, selon la légende, ce sommet était le lieu de prière d’un ascète juif. Thaletat culmine à 1638 m d’altitude. Il est situé dans le massif de l’Akouker, qui occupe le centre de la chaîne du Djurdjura. Il y a un gîte traditionnel où vous pourrez vous restaurer et même passer la nuit.

 

  • Yakouren

Très beau massif forestier situé à 11 km d’Azazga. À l’époque coloniale, on l’appelait ‘La petite Suisse nord-africaine’. La forêt de Yakouren est bordée de villages et de hameaux. Cette région est riche en espèces végétales et animales : chêne liège, chêne zéen, chêne afarès, sanglier, chacal, lièvre, porc-épic, hibou, coucou, corbeau, moineau…Y effectuer des randonnées procure un plaisir incommensurable !

 

  • Larbâa Nath Irathen

Fort National est son ancien nom. Le village a été créé en 1857, sur le territoire de la grande tribu des Ait Irathen. Cette ancienne forteresse offre un très beau panorama sur les crêtes.

 

  • Beni Yenni

Ensemble de villages perchés sur les crêtes. La région est réputée pour la fabrication de bijoux. En argent ciselé et ornés de filigranes, ils sont agrémentés d’émaux bleu, vert et jaune, ainsi que de coraux.

 

  • Barrage de Taksebt

Ce grand barrage hydraulique se situe à 10 km à l’Est de la ville de Tizi Ouzou, sur oued Aïssi. Sa capacité est de 180 millions de mètres cubes. Il est alimenté par les eaux de pluie et la fonte des neiges.

 

Où loger ?

 

Gite traditionnel Thaletat

Parc National du Djurdjura

Téléphone :       05 50 26 47 37

 

Complexe hôtelier Tikjda

Téléphone :       05 60 97 08 96

 

Hôtel Amraoua

Tizi-Ouzou

Téléphone :       026 21 85 50

 

Hôtel Thiniri

Boghni

Téléphone :       026 28 41 57

 

Hôtel Ittourar

Adresse :            Lotissement Ameyoud. 9, Bd nouvelle ville. Tizi-Ouzou

Téléphone :       026 18 50 50

 

Hôtel Le Bracelet d’Argent

Adresse :            Centre BP. 140. Beni Yenni. Tizi-Ouzou

Téléphone :       026 33 38 80

 


Par Kenza Adil

Partager sur :
Voter sur le lieu :
(1 votes, moyenne: 5,00\5)
Loading...
Quoi de neuf ?
Le Canada lance un programme pilote sur l’immigration agroalimentaire
Le Canada lance un nouveau programme pilote d’immigration dans le secteur agroalimentaire, a annoncé Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) le 12 juillet dans un communiqué.   Ce programme d’une durée de trois ans « a pour but d’attirer et de...